Voici quelques rappels des dispositifs qui existent en formation professionnelle :
 
Le Compte Personnel de Formation : démarche à l'initiative du salarié ou demandeur d'emploi. 

Objectif :

  • Donner à chacun les moyens d'évoluer professionnellement et de sécuriser son parcours professionnel.

Condition :

  • Valable dès 16 ans et jusqu'au départ à la retraite. Toute personne (jeune sortant du système scolaire, salarié, demandeur d'emploi et à terme, les fonctionnaires, les travailleurs indépendants...) dispose d'un compte personnel de formation.


Plan de Formation de l'entreprise : démarche à l'initiative de l'employeur.

Objectifs : 

  • Assurer l'adaptation des salariés à leur poste de travail.

  • Veiller au maintien des capacités des salariés à occuper un emploi, au regard notamment de l'évolution des emplois, des technologies et des organisations.

  • Participer au développement des compétences des salariés.

Congé Individuel de Formation (CIF) : démarche à l'initiative du salarié.


Le financement est à demander au FONGECIF (ou à l'OPACIF dans certaines branches professionnelles).

Condition :

  • Justifier d'au moins 24 mois en tant que salarié dont 12 mois dans l'entreprise actuelle (36 mois pour les entreprises artisanales de moins de 10 salariés).


Période de professionnalisation : s'effectue en concertation entre l'employeur et le salarié.

Ce droit permet au salarié en CDI d'acquérir une qualification ou un diplôme qui favorisera son maintien dans l'emploi.

Elle prend la forme de formation en alternance.

Publics prioritaires : seniors (20 ans et + d'activité professionnelle, 45 ans et +), salariés après un congé parental, salariés envisageant une création/reprise d'entreprise, salariés dont la qualification est inadaptée, travailleurs handicapés.


Bilan de compétences : démarche à l'initiative du salarié ou de l'employeur.

Conditions :

  • 5 ans d'activité salariée dont 12 mois dans l'entreprise.


Objectifs :

  • Permet à un salarié de faire le point sur ses compétences, aptitudes, motivation et de définir un projet professionnel ou de formation.


Validation des Acquis de l'Expérience (VAE).

Ce dispositif permet de faire reconnaître son expérience afin d'obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.

Conditions :

  • Justifier de 3 ans d'expérience (professionnelle ou non) en rapport avec le contenu de la certification envisagée, ancienneté minimum d'un an dans l'entreprise.
  • Partager cette page:
  • Twitter - Objectiv
  • Google+ - Objectiv